Ambiance Festival ! Montpellier Danse n°41

Discussion avec un texte : Lecture de Philippe Verrièle, Qu’est-ce que la danse ? – Regardez la danse 1, Editions Scala Eds Nouvelles, Collection Arts du Spectacle, 2019.

When the ice melts, will we drink the water ? / Daïna Ashbee

When the ice melts, will we drink the water ? est la dernière des cinq pièces de Daïna Ashbee présentées dans cette 41ème édition du festival Montpellier Danse. Daïna Ashbee développe, pour ce solo interprété par Greys Vecchionacce au Hangar Théâtre, une écriture qui trouve son point de départ au niveau du pelvis, comme elle l’avait fait dans Pour, présentée quelques jours plus tôt au Studio Cunningham – Agora.

Laborious Song / Daïna Ashbee

Pour cette 41ème édition, le festival Montpellier Danse accueille cinq propositions signées par Daïna Ashbee : Serpentine, Unrelated, Pour, Laborious Song et When the ice melts, will we drink the water ? L’artiste québécoise et ses interprètes marquent le festival par ces cinq œuvres fines, épurées, précises et engagées. Laborious Song fait plus particulièrement écho à Serpentine : deux solos, deux corps nus, tatoués, libérant une douleur refoulée.

Nuit / Sylvain Huc

Au théâtre de la Vignette, dans le cadre de la 41ème édition du festival Montpellier Danse, Lucas Bassereau, Mathilde Olivares et Gwendal Raymond nous invitent à partager leur nuit. Sylvain Huc explore, avec cette pièce, la nuit de nos corps et le corps de nos nuits.

Ineffable / Compagnie BurnOut – Jann Gallois

Pour le festival Montpellier Danse Jann Gallois ouvre, avec ce solo intitulé Ineffable, un nouveau cycle de recherche basé sur la quête de spiritualité. Fortement marquée par le bouddhisme, Jann Gallois mêle la pratique de la musique (wadaïko, cor, musique électronique), la technique du Hip-Hop et celle des Mudras (gestes rituels des mains que l’on pourrait qualifier de « Yoga des mains »).