Nuit / Sylvain Huc

Au théâtre de la Vignette, dans le cadre de la 41ème édition du festival Montpellier Danse, Lucas Bassereau, Mathilde Olivares et Gwendal Raymond nous invitent à partager leur nuit. Sylvain Huc explore, avec cette pièce, la nuit de nos corps et le corps de nos nuits.

Nuit © Le Petit Cowboy

La nuit est une autorisation, une alcôve, une force motrice, un océan de déraison, l’éveil de la sensualité, de la transe, et le théâtre de certains de nos conflits.

La nuit de nos corps

Sur la scène du théâtre de la Vignette, deux pendrillons noirs dessinent un couloir, une perspective dont le point de fuite, plongé dans le noir, est imperceptible.

Lucas Bassereau, Mathilde Olivares et Gwendal Raymond sont là. La nuit abolit les différences de genre. Le trio s’écrit par séries de légers duos, à peine esquissés. Les corps ondulent sans cesse, ils s’attirent et se repoussent, soumis aux lois de l’attraction et de la répulsion. La nuit réveille toutes formes d’appétits. Le désir se fait violence, la caresse devient empoigne, les certitudes s’effondrent. La nuit réveille autant les craintes que les fantasmes.

Le corps de nos nuits

L’espace est instable et le temps s’étire. La lumière de Fabrice Planquette et Manfred Armand travaille la pénombre, le clair-obscur et le rouge sang. La musique électro composée par Fabrice Planquette rappelle les sons captés du fin fond du cosmos : la nuit est voisine de l’infini, le regard y est plus incertain quoique plus profond.

De la pénombre au rouge, du couloir au désert créé par la suspension des pendrillons, la nuit se fait plurielle. La rampe, rasante, éloigne du public le peu de lumière qu’il nous restait, créant un contre-jour transformant les corps en ombres.

Marie Reverdy

Cie Sylvain Huc

Conception et chorégraphie : Sylvain Huc

Interprétation : Lucas Bassereau, Mathilde Olivares, Gwendal Raymond

Conseiller artistique et chorégraphique : Thiago Granato

Assistant.e.s : Loran Chourrau et Mathilde Olivares

Lumières : Fabrice Planquette, Manfred Armand

Œil : Pascale Bongiovanni

Univers sonore : Fabrice Planquette

Costumes : Lucie Patarozzi

Régie générale : Manfred Armand

Production : Cie Sylvain Huc

Coproduction : Festival Montpellier Danse 2021, Le Gymnase | CDCN Roubaix – Hauts-de-France, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, le théâtre Garonne, scène européenne (Toulouse), l’Usine Centre national des arts de la rue et de l’espace public (Tournefeuille / Toulouse Métropole), La Maison – CDCN Uzès Gard Occitanie, le Théâtre de Nîmes, Fabrik Postdam (Allemagne), le Bureau du théâtre et de la danse /Institut français en Allemagne, le Festival Interplay (Turin) et la Lavanderia a Vapore (Italie) dans le cadre du programme Étape Danse, Le Parvis Scène nationale Tarbes-Pyrenèes, Le Rive Gauche -Scène conventionnée Danse de Saint-Etienne-du-Rouvray. La Cie Sylvain Huc est conventionnée par le Ministère de la Culture / DRAC Occitanie, par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Compagnie associée à la Ville de Tournefeuille (31). Sylvain Huc est artiste associé à Le Gymnase I CDCN Roubaix – Hauts-de-France (59), et artiste complice de la Place de la Danse – CDCN Toulouse/ Occitanie.

Pour cette création, Sylvain Huc a été accueilli en résidence à l’Agora, cité internationale de la danse avec le soutien de la Fondation BNP Paribas

Voir le programme de la 41ème édition du festival Montpellier Danse

Publié par Marie Reverdy

Marie Reverdy est dramaturge et travaille avec plusieurs compagnies de théâtre et de danse, en salle ou en espace public. Formée à la philosophie, Marie Reverdy obtient son doctorat en 2008 avec une thèse consacrée à la question de la Représentation et de la Performance. Sa collaboration pour la revue d’art contemporain Offshore pendant près de 20 ans, pour laquelle elle rédigeait la chronique Théâtre, lui permet de se former auprès de Jean-Paul Guarino à l’exigence des concepts dramaturgiques et philosophiques déployés dans une langue qui échappe au formalisme universitaire. Marie Reverdy a également collaboré à la revue Mouvement pendant 5 années. Elle intervient auprès des étudiants de l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, du Conservatoire de Montpellier parcours Théâtre, du DPEA de Scénographie de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier et de la FAI-AR – formation supérieure d’art en espace public à Marseille. Intéressée par la notion philosophique de Représentation, elle est l’auteur de l’ouvrage Comprendre l’impact des mass-médias dans la (dé)construction identitaire, paru en 2016 aux éditions Chronique Sociale. Elle a également publié Horace, Un semblable forfait, à partir d'Horace de Pierre Corneille, paru en 2020 aux éditions L'Harmattan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :